Éthiopie à Cape Town 2013

8 mois - avec Gitane - fourgonnette Toyota Hiace 4x4

Ville de Harar

8 décembre 2013  —  Éthiopie

Harar, ville fortifiée

Musée ethnologique - Addis Ababa - Éthiopie

La ville est située au pied de la chaîne de Ahmar et au nord s'étend le vaste désert du Danakil. Situé à 1856 mètres d'altitude, Harar a une ambiance différente du reste de l'Éthiopie. En fait, on a plus l'impression d'être dans le monde arabe qu'en Éthiopie. En effet, cette ville, contrairement à de nombreuses villes du pays, est de confession islamique plutôt que chrétienne orthodoxe.

Bien qu'au début, nous avions été un peu déçus par le chaos et aussi l'aspect défraîchi de la vieille ville, nous avons rapidement commencé à l'aimer. Ici, il y a peu de touristes et peu de boutiques et restaurants pour ces derniers. Alors, on a vraiment l'impression de naviguer dans une ville authentique avec ses belles ruelles et ses nombreuses mosquées.

Harar est aussi connu pour une activité, nommé 'le banquet des hyènes'. Vous êtes curieux de savoir ce que c'est? La réponse dans le prochain blogue...

Harar - Éthiopie
Harar - Éthiopie
La ville est entourée d'un ancien mur de protection. Étant dans un pays principalement chrétien, la ville a pu résister à des attaques de ces derniers et garder une part du commerce qui avait lieu sur la mer rouge. La ville a beaucoup souffert de ces attaques.
Harar - Éthiopie
L'ancien mur de la ville.
Harar - Éthiopie
À l'intérieur des fortifications.
Harar - Éthiopie
Harar - Éthiopie
À l'intérieur des murs, les gens déambulent sans importuner les touristes. Harar à la réputation d'être une des villes les plus amicales de l'Éthiopie. Nous avons constaté ce fait.
Harar - Éthiopie
Harar - Éthiopie
Cette ville est un petit labyrinthe de ruelles colorées et de maisons parfois vieilles de plusieurs siècles. En effet, les premières fondations datent du 7e siècle.
Harar - Éthiopie
Harar - Éthiopie
Harar - Éthiopie
Harar - Éthiopie
Bien des gens dans cette ville ne sont pas très fortunés, malgré tout il y a plusieurs maisons avec de très belles façades extérieures et avec des intérieurs très bien aménagés (nous avons pu entrevoir l'intérieur de certaines d'entre elles).
Harar - Éthiopie
Harar - Éthiopie
Harar - Éthiopie
Harar - Éthiopie
Les Italiens ont essayé d'envahir l'Éthiopie, mais ils ont subi un revers contre l'armée éthiopienne (1935-1936). Aujourd'hui, il reste encore quelques traces de l'occupation italienne; une bonne infrastructure routière, le spaghetti, du bon pain et ces vieilles autos de marque Peugeot.
Harar - Éthiopie
Harar - Éthiopie
line-separator

Au marché

Harar - Éthiopie
Harar - Éthiopie
Le marché de Harar fut très intéressant. En plus d'être un marché très coloré et animé, nous avons eu droit à un accueil amical de la part des locaux. Nous avons appris à identifier plusieurs des grains se vendant au marché.
Harar - Éthiopie
Harar - Éthiopie
On peut trouver plusieurs types de grain tels que blé, maïs, sorgum, pois chiche, etc. Il y a aussi plusieurs variétés de teff, endémique à l'Éthiopie, utilisé pour l'injéra; base de l'alimentation dans le pays.
Harar - Éthiopie
Les ânes sont très utilisés pour le transport.
Harar - Éthiopie
Marchande de khat.
Harar - Éthiopie
Harar - Éthiopie
Kiosque de légumes devant une des portes de la ville.
line-separator

Sur les traces de Rimbaud

Arthur Rimbaud a résidé un temps dans la ville de Harar. Par contre, l'endroit où il a habité n'a jamais été identifié. Malgré tout, cette magnifique demeure, ayant probablement appartenu à un riche marchand indien, est devenue un petit musée sur le célèbre poète.

Harar - Éthiopie
La maison Rimbaud.
Harar - Éthiopie
La maison est devenue un musée.
Harar - Éthiopie
Harar - Éthiopie
L'intérieur de la maison est richement décoré.
line-separator

Le khat, fléau social?

La région de Harar est connue pour la qualité de son café et aussi de son khat. Ce dernier est un arbuste dont les feuilles sont grandement prisées pour ses qualités stimulantes. Les feuilles sont consommées particulièrement dans les pays musulmans, dont le Djibouti, le Yémen, certaines régions de l'Éthiopie.

Le problème est qu'après une consommation excessive, quand l'effet s'estompe, une personne se sent mal à l'aise, fatiguée et légèrement dépressive. En après-midi, les gens deviennent amorphes et les villes et villages fonctionnent au ralenti. De plus, l'achat de khat devient un fardeau financier pour beaucoup de monde.

À Harar, nous avons vu beaucoup de gens consommant le khat. C'est probablement pour cette raison que les gens sont si amicaux...

Harar - Éthiopie
Les gens magasinent du khat de qualité.
Harar - Éthiopie
Vendeuses de khat.