Cape Town à Tanzanie 2014

Périple en solo de 12 mois - fourgonnette Toyota Hiace 4x4

Les villes swahilies

28 août 2015  —  Tanzanie

L'Afrique de l'Est est connue des Grecs depuis 400 av. J.-C. D'importants postes de commerce y avaient été établis. Dans la première partie du premier millénaire apr. J.-C., des commerçants en provenance de la Méditerranée, de l'Arabie et de la Perse se sont établis le long des côtes.

Les Arabes se sont mariés avec le peuple bantou (les noirs) vivant dans ces régions. Petit à petit, la culture swahilie a vu le jour et s'est développée. De plus, les Arabes ont apporté l'islam qui dès le 11e siècle était déjà fermement établi.

Je vous présente trois anciennes cités de cette culture swahilie. Ce sont principalement des ruines, mais il est facile d'imaginer la richesse que devaient posséder ces cités à leur apogée.

line-separator

Mikindani

Mikindani - Tanzanie

Mikindani était un port majeur pour les caravanes en provenance du lac Niassa (lac Malawi). À la fin du 15e siècle, le réseau de caravanes s'étendait du sud de la Tanzanie jusqu'en Zambie et Congo (RDC). À cette époque, les esclaves, l'ivoire et le cuivre étaient les ressources convoitées.

Au milieu du 16e siècle, Mikindani était sous la gouverne du sultan de Zanzibar.

Au 19e siècle, après l'abolition de l'esclavage, l'importance de Mikindani a décliné jusque dans les années 1880s. À ce moment, le gouvernement colonial allemand y établit un gouvernement régional et de massives plantations de caoutchouc, sisal et noix de coco.

Quand les Britanniques ont pris le contrôle, Mikindani fut abandonné et depuis ce temps la ville semble se détériorer petit à petit.

Mikindani - Tanzanie
Mikindani - Tanzanie
Mikindani - Tanzanie
Mikindani - Tanzanie
Mikindani - Tanzanie
Mikindani - Tanzanie
Mikindani - Tanzanie
line-separator

Kilwa Kivinje

Kilwa Kivinje - Tanzanie

Kilwa Kivinje doit son existence aux Arabes de l'Oman qui y ont établi une base au début du 19e siècle. Au milieu du 19e siècle, le village était devenu un lieu important pour le commerce des esclaves. Ensuite, vers la fin du 19e siècle, les Allemands y avaient établi un centre administratif.

Après l'abolition de la traite des esclaves et la défaite des Allemands durant la guerre, Kilwa Kivinje est devenu un village en décrépitude avec une architecture Swahili mélangé à une influence allemande.

Aujourd'hui, le village est toujours très actif. En plus des ruines historiques, le port est très intéressant à visiter.

Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
Kilwa Kivinje - Tanzanie
line-separator

Kilwa Kisiwani

Kilwa Kisiwani - Tanzanie
La porte du fort.

Kilwa Kisiwani a été le siège de sultans et le centre d'un vaste réseau commercial reliant le royaume Shona et l'or du Zimbabwe avec la Perse, l'Inde et la Chine. Ibn Battuta, un fameux voyageur et historien du 14e siècle, a visité la ville et l'a décrite comme exceptionnellement belle et bien construite.

Au début du 13e siècle, Kilwa Kisiwani avait développé des liens commerciaux avec Sofala (au Mozambique). Éventuellement, elle en est venue à dominer le commerce de l'or. La ville est devenue le plus puissant centre de commerce de la côte Swahili.

Vers la fin du 15e siècle, l'importance de la ville commença à décliner, car Sofala réussit à se libérer de la domination de Kilwa. Au début du 16e siècle, les Portugais prirent contrôle de la région.

Ce n'est que 200 ans plus tard que Kilwa Kisiwani est redevenu un poste commercial important. À cette époque, le commerce principal était la traite des esclaves.

En 1780, Kilwa est passé sous le contrôle du sultan d'Oman. Ensuite au milieu du 19e siècle, le sultan de Zanzibar prit le contrôle et le commerce fut déplacé vers Kilwa Kivinje. La ville a décliné vers ce qu'elle est aujourd'hui.

Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Fort construit au début du 19e siècle par les Arabes d'Oman.
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Le fort vu de l'autre côté.
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Un tombeau.
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Les restes d'une mosquée.
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Fabrication artisanale de bateaux.
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Mon bateau pour aller jusqu'à l'île.
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Une mosquée.
Kilwa Kisiwani - Tanzanie

La petite mosquée

Kilwa Kisiwani - Tanzanie
La petite mosquée.

Un palais de sultan

Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Kilwa Kisiwani - Tanzanie

La grande mosquée

Kilwa Kisiwani - Tanzanie
La grande mosquée.
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Kilwa Kisiwani - Tanzanie
Kilwa Kisiwani - Tanzanie