Québec - Patagonie 2017-2019

(Amérique du Nord et centrale)
durée indéterminée - en solo - moto Suzuki DR650

Région du Copper Canyon - 3 de 4

18 octobre 2017  —  Mexique

Urique à Batopilas

Route de Urique à Batopilas - Chihuahua - Mexique

Jusqu'à maintenant, la piste d'Urique à Batopilas a été la plus difficile que j'ai parcourue en solo. Avant d'entamer cette piste, je savais que la première partie serait la plus difficile. Quelques véhicules 4x4 y circulent, mais c'est assez rare. Les locaux se déplacent plutôt avec des quads (quatre-roues).

Route de Urique à Batopilas - Chihuahua - Mexique

En sortant d'Urique, la route suit la rivière sur environ 7 kilomètres. Ça donne le temps à la moto et au conducteur de se réchauffer avant d'entamer la montagne.

Route de Urique à Batopilas - Chihuahua - Mexique
Route de Urique à Batopilas - Chihuahua - Mexique
Pont pour les piétons.
Route de Urique à Batopilas - Chihuahua - Mexique

Voici le sentier de montagne qui commence. Cette montée est assez difficile en raison de la pente abrupte et de nombreuses roches.

Je ne suis tombé qu'une seule fois sur cette piste. Je vous présente une petite vidéo sur cette petite chute sans conséquence.

Route de Urique à Batopilas - Chihuahua - Mexique

La DR650 (ma moto) n'est pas la plus confortable sur la route. Elle n'est pas non plus la meilleure sur les sentiers. Par contre, en plus d'être fiable, elle est relativement légère pour une moto de type aventure. Je peux donc la relever tout seul... Un atout très important.

Si l'on ne peut pas la relever, on peut toujours enlever les sacs ou même enlever les paniers. L'inconvénient est qu'au lieu de prendre 10 minutes pour relever la moto et repartir, ça pourrait prendre facilement une heure pour tout enlever et remettre en place.

L'art de tomber et de se relever.

Plusieurs fois pendant la montée, je me suis demandé s'il ne valait pas mieux rebrousser chemin. Mais redescendre aurait pu s'avérer encore plus compliqué que de continuer. En effet, freiner dans les roches est assez casse-gueule.

Une fois les plus grosses difficultés passées, j'ai pu profiter du décor sensationnel.

Route de Urique à Batopilas - Chihuahua - Mexique
Route de Urique à Batopilas - Chihuahua - Mexique
Route de Urique à Batopilas - Chihuahua - Mexique
Route de Urique à Batopilas - Chihuahua - Mexique
Remarquez la route qui serpente dans la montagne. On peut la voir même au loin dans le milieu de la photo. C'est le chemin où je suis passé.
Route de Urique à Batopilas - Chihuahua - Mexique
Une photo ne vaut pas la vue en direct...
Route de Urique à Batopilas - Chihuahua - Mexique

Il ne me reste que 5 kilomètres avant d'arriver au village de Batopilas. Je me retrouve devant cette belle petite rivière qui déborde sur le chemin de ciment.

Fatigué de ma journée, je ne prends même pas le temps de vérifier la profondeur de l'eau le long du passage. Je m'élance et je traverse le cours d'eau sans incident, mais mes bottes se remplissent d'eau.

line-separator

Batopilas

Batopilas - Chihuahua - Mexique

J'arrive à Batopilas en fin de journée, fatigué, mais très content de mon parcours et des magnifiques paysages que j'ai vus.

En entrant dans le village, je tombe sur un groupe de motards mexicains. Immédiatement, ils me saluent et m'invitent à aller souper avec eux. J'ai passé une belle soirée en leur compagnie.

Batopilas - Chihuahua - Mexique

Ils sont tous de la ville de Mexico. J'en ai revu trois d'entre eux lors de mon séjour dans cette ville. En fait, je suis resté quelques jours chez Juan (t-shirt orange). Il m'a offert l'hospitalité et m'a beaucoup aidé pour la moto.

En effet, rendu chez lui, je me suis rendu compte que mon support à bagage était cassé. On a tout démonté et nous sommes allés chez un soudeur pour réparer le problème. C'est aussi Juan qui m'a aidé à acheter mes nouveaux pneus.

Batopilas - Chihuahua - Mexique
Batopilas - Chihuahua - Mexique
Batopilas est un village magique (pueblo mágico).
Hacienda San Miguel - Batopilas - Chihuahua - Mexique
line-separator

Satevo

Satevo - Chihuahua - Mexique
À quelques kilomètres de Batopilas, l'église de la mission de Satevo.